Sarrasin décortiqué Bio Origine France – 250g

Le sarrasin est réputé pour son goût prononcé de noisette.

Cette petite graine polygonacée naturellement sans gluten, à index glycémique faible est un précieux allié santé avec ses fibres et protéines de qualité.
Ces dernières années il revient sur le devant de la scène avec l’attention portée sur l’alimentation saine, la redécouverte de son excellente composition nutritionnelle et de sa très bonne digestibilité.
Cette graine se marie à merveille avec les mets les plus fins, et se cuisine de multiples façons pour le bonheur de vos papilles et de votre santé.

2,29 

Poids 0.250 kg
Dimensions 7 × 5 × 16 cm

50% des frais de transport sont offerts pour toute commande inférieure à 49€. Au-delà, la livraison est gratuite !

PAYSANS INDÉPENDANTS.
On sème, on cultive,
on trie, on transforme.
ORIGINE 100% SUD OUEST.
Traçabilité depuis
la parcelle cultivée.
UNE AGRICULTURE BIO
sans labour qui préserve le sol,
la Terre qui nous nourrit.

TECHNIQUES TRADITIONNELLES
ET ÉQUIPEMENTS DE POINTE

pour des produits de grande qualité.
Trempage

Aucun

Cuisson

15 à 25 minutes

Dosage
60 à 80 g / personne

Préparation et cuisson des graines de sarrasin décortiquées bio

Pour un grain ferme et goûteux plongez un volume de sarrasin (sec) dans 1,5 volume d’eau bouillante. Après 5 minutes de cuisson à feu moyen et à couvert, retirez la casserole du feu et laisser reposer 20 minutes afin que le sarrasin absorbe l’eau.

Autre méthode de cuisson : Pour 1 tasse de grains de sarrasin, portez 4 tasses d’eau à ébullition. Ajoutez les graines lorsque l’eau boue, et laissez cuire 15 à 18 minutes. Vérifier la texture qui doit avoir de la consistance sans s’écraser. Surveillez bien la cuisson car le sarrasin trop cuit s’écrase facilement.

Simplissime

– Pas de temps de trempage pour cette graine qui est dépelliculée. La plonger dans une eau bouillante pour qu’elle reste le plus ferme possible.

Suivez les conseils de Chef Philippe pour les cuissons et techniques de trempage des graines !

Vente en ligne de graine de sarrasin décortiquées bio

Le conseil cuisine

Elles sont parfaites pour une grande diversité de recettes, sous de multiples formes. Cuites à l’eau, tel quelles, reste la plus simple ; mais on peut aussi les préparer torréfiées et cuites pour un goût fumé et accentuer leur saveur noisette.

Comment sont cultivéesnos graines de sarrasin décortiquées ?

Nature du sol : Argilo calcaire et limoneux, exposé aux rayons du soleil du Sud-Ouest de la France.

Méthode de culture : Agriculture biologique, sans labour, désherbage mécanique. A maturité fauchage en andin, moisson au tapis ramasseur. Séchage à la récolte.

Triage et stockage : Nettoyeur séparateur, épierrage, trieur optique, brosse à grains, aspiration par colonne d’air.

Semis : Mai

Récolte : Septembre / Octobre

Cuisiner les graines de sarrasin décortiquées

C’est un choix fin en accompagnement de poisson ou viande blanche en sauce.

Il peut remplacer les féculents habituels comme le riz et peut être une alternative nutritive aux pâtes, ou à la version locale du quinoa.

Les graines sont délicates en rizotto ou en accompagnement d’une poêlée de légumes.

Il sait se marier avec les légumes juteux de l’été et ses aromates. Sa saveur est en harmonie avec les légumes d’hiver et d’automne : courges, choux, poireaux, pannais et autres champignons.

En salade de printemps avec une sauce à l’huile de colza, relevée de tamari et d’échalote et d’herbes fraiches.

Si vous avez passé sa cuisson il sera parfait pour préparer des galettes végétales ou en guise de farce.

plat sarrasin décortiqué

Ce condiment jusque-là si peu connu fait enfin parler de lui sous nos latitudes. Originaire d’Asie, il est très consommé en Europe Centrale et de l’Est.

Ce sont tout simplement des graines de sarrasin décortiquées grillées.

Les grains de sarrasin ainsi torréfiés révèlent une saveur légèrement fumée avec un goût de noisette, et croquent délicieusement sous la dent.

Pour réaliser du kasha, il suffit de torréfier les graines de sarrasin décortiquées en les déposant dans une poêle, sans matière grasse, sur feu moyen, et remuer constamment. Une fois que les grains prennent une couleur dorée c’est prêt !

Ces grains torréfiés se conservent très bien dans un bocal hermétique une fois refroidis. Si vous souhaitez une mouture plus fine il vous suffit de mixer vos grains.

Le kasha se déguste aussi bien cuit bouilli que tel quel.

Tel quel, juste les graines torréfiées :

Au petit déjeuner, elles rajouteront du croquant et saveur à votre muesli ou avec un yahourt, tout comme les graines de tournesol ou de courge.

Il est excellent parsemé sur des fruits frais, et parfait intégré dans les desserts.

En salé, utilisé comme condiment sur des soupes, saupoudré sur des salades il rajoutera texture, croquant, et saveur de noisette.

Le kasha cuit à l’eau :

Cuire les graines torréfiées dans deux volumes d’eau pour un volume de graines torréfiées. Deux à trois minutes de cuisson suffisent. Le surveiller avec attention car trop cuit il se transforme en bouillie.

– Une fois cuites, les graines de kasha se transforment en une base délicieuse utilisable dans des quiches, en porridge, en farce, ou pour réaliser de délicieuses galettes originales en accompagnement d’une salade.

– En soupe ses propriétés énergétiques et « réchauffantes » en font un allié parfait pour l’hiver.

– Au même titre que le sarrasin cuit, il est parfait en accompagnement de légumes, avec des épices pour encore plus de saveurs.

– Le kasha bouilli est également parfait comme substitut à la viande pour farcir des légumes.

C’est une boisson qui peut remplacer le thé. Laissez infuser quelques minutes 2 cuillères à soupe de kasha pour 1 tasse d’eau bouillante. C’est une infusion douce avec son petit goût de noisette, avec une petite amertume de la torréfaction et un goût naturellement sucré.

Ce sont les japonais qui ont le mérite de sa découverte et ont permis une nouvelle manière de profiter de tous les bienfaits du sarrasin. Lorsqu’il est infusé, le Kasha procure plus d’antioxydants que le thé vert (Valérie Orsoni, auteure de « Le Sarrasin, tous les secrets de la graine miracle » (éd. MPC Publishing).

Le sobacha se déguste à tout moment de la journée.

Le gomasio est un condiment réalisé à partir de graines de sésame torréfiées et broyées avec du sel. Avec son goût puissant il est parfait en assaisonnement des salades et crudités.

Le Kasha (sarrasin torréfié) se substitue au sésame pour donner un condiment au goût agréable, bien moins intense que le gomasio.

Quand on évoque le sarrasin, on pense instantanément aux galettes bretonnes. C’est en effet assurément de cette manière que cette graine est la plus cuisinée en France. Pour ce faire, mélangez la farine avec de l’eau et du sel et laissez la préparation reposer quelques heures. Cuire dans de l’huile ou du beurre.

Mais on trouve encore quelques autres traditions culinaires très localisées comme le tourtou en Corrèze, les crozets savoyards, le bourriol dans le Cantal… Nos voisin Belges en font des bouquettes.

Toutes sont des variantes de galettes, avec ou sans levure, sucrées ou salées.

D’autres pays dans le monde consomment cette farine.

En Chine, en Corée et au Japon, les nouilles de sarrasin sont omniprésentes et délicieuses, sous le nom (entre autres) de Soba.

En Inde, on confectionne avec la farine des pains plats appelés chapatis et on consomme les jeunes pousses et feuilles de la plante.

Dans les pays himalayens, on en fait une sorte de gruau, les américains réalisent des pancakes, les Russes desblinis, et lesitaliens, bien sûr, ont leur spécialité de pâtes à la farine de sarrasin, les Pizzocheri.

En Pologne, en Russie, en Ukraine, et dans les pays baltes, le sarrasin est consommé grillé puis cuit à l’eau ou au lait sous le nom de Kasha.

Découvrez nos recettes 

Tartinade d’haricots Borlotti

Cette tartinade d’une texture très crémeuse et facile à réaliser sera parfaite accompagnée de crackers pour surprendre vos convives pour un apéro original.

Lisette / pois cassés; en deux cuissons

Les branches de fenouil sec ou bulbe de fenouil frais -femelle de préférence- au parfum méditerranéen, convient bien a la cuisson du poisson. Essayez aussi, avec de l’origan, tout aussi parfumé.

Mijautée de lentilles / épices tandoori

Pour un plat unique carné plus consistant, je rajoute un morceau de viande -cuisse de volaille, collier d’agneau, saucisse-, dès le début de cuisson des lentilles.
La tomate apporte de l’onctuosité au plat et une dose d’acidité sucrée.

Cake au citron, graines de tournesol

Tout moelleux et tout réconfortant, ce cake délicieusement citronné et croquant avec ses graines de tournesol est à savourer avec un bon thé, une eau gazeuse ou un grand café ; au goûter, petit déjeuner, en dessert, bref, un classique pour tous les plaisirs !

bienfaits des graines de sarrasin décortiquées

Les graines triangulaires du sarrasin sont très nutritives. Riches en protéines, en fibres solubles, en acides aminés, en vitamines du groupe B, en sels minéraux (magnésium, calcium, potassium), elles apportent aussi bon nombre d’oligo-éléments (magnésium, cuivre, manganèse…).

Avec ses composés anti-oxydants on l’indique comme protecteur vasculaire, reminéralisant, et comme aliment stimulant général.
En plus d’être très digeste, sa composition classe le sarrasin parmi l’un des aliments végétaux aux plus hautes valeurs nutritives.

Une source de protéine à haute valeur biologique

Le sarrasin se démarque par sa grande teneur en protéines de très bonne qualité, puisqu’il est un des rares aliment végétal à contenir tous les acides-aminés essentiels à la bonne assimilation de ses protéines.

Cela fait de cette graine un excellent apport, en particulier pour les végétariens et végétaliens, car il permet d’éviter les risques de carence protéinique.

Une aide pour la régulation de la satiété et la prise de poids

En raison de sa composition nutritionnelle riche en fibres alimentaires et en protéines, le sarrasin procure une sensation de satiété durable.

La sensation de satiété que procurent les fibres et les protéines aident les personnes en surpoids et en obésité à mieux contrôler leur alimentation, leur faim, et leurs envies de grignoter. Sa richesse en glucides complexes à faible index glycémique et sa grande teneur en fibres (solubles et insolubles) le rendent très rassasiant et limite les apports caloriques du repas, et aussi des suivants.

Le sarrasin apporte des glucides complexes mais aussi des fibres hydrosolubles comme la pectine, au fort pouvoir satiétogène.

Antioxydants par nature

Les antioxydants sont des composés qui réduisent les dommages causés par les radicaux libres dans le corps. Ces derniers sont des molécules très réactives qui seraient impliquées dans l’apparition des maladies cardiovasculaires, de certains cancers et d’autres maladies liées au vieillissement.

Le sarrasin contient des antioxydants, dont le plus présent est certainement la rutine. Il s’agit d’un flavonoïde, principal antioxydant présent dans la farine de sarrasin. Cette molécule présente des bienfaits anti-inflammatoires, et se trouve également être un excellent relaxant musculaire. La rutine contribue également à réduire la fragilité des vaisseaux sanguin. Les acides phénoliques et les flavonoïdes du sarrasin sont en grande partie présents dans l’enveloppe qui entoure son grain. D’où l’importance de choisir une farine de sarrasin complète dans la confection de vos recettes.

La rutine, est le principal flavonoïde de la farine et du sarrasin décortiqué.

Des bienfaits pour la sphère cardiovasculaire

Une grande consommation de sarrasin peut s’associer à une réduction du taux de cholestérol global et du taux de cholestérol LDL (qui correspond au “mauvais” cholestérol).

Par ailleurs, il faut souligner que la consommation de sarrasin en grains entiers est liée à un risque plus faible de développer une maladie cardiovasculaire ou du diabète. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/15485586/.

Une pseudo céréale sans gluten

Malgré son appellation courante de « blé noir », le sarrasin n’est pas une forme de blé. Et, gros avantage pour les intolérants au gluten, il est dépourvu de ce composant ! Ce qui en fait un ingrédient de choix pour les personnes sensibles donc, et tous ceux qui trouvent le gluten difficile à digérer.

Valeurs nutritionnelles
Le sarrasin contient :
  • Du cuivre, qui est un oligo-élément indispensable à de nombreuses enzymes. Il intervient notamment dans l’entretien des cartilages, des os. Il est également essentiel dans la lutte contre les infections et le bon fonctionnement du cœur. Plusieurs enzymes contenant du cuivre contribuent également à la défense du corps contre les radicaux libres.
  • Du magnésium qui participe au développement osseux, à la construction des protéines, aux actions enzymatiques, à la contraction musculaire, à la santé dentaire et au fonctionnement du système immunitaire. Il joue aussi un rôle dans le métabolisme de l’énergie et dans la transmission de l’influx nerveux.
  • Du manganèse, qui agit comme cofacteur de plusieurs enzymes qui facilitent une douzaine de différents processus métaboliques. Il participe également à la prévention des dommages causés par les radicaux libres.
  • Du phosphore qui permet d’avoir une bonne énergie, soutient la santé des os et des dents, renforce la membrane cellulaire. Le phosphore constitue le deuxième minéral le plus abondant de l’organisme après le calcium.
  • Du fer, qui améliore la fonction cognitive. Chaque cellule du corps contient du fer. Ce minéral est essentiel au transport de l’oxygène et à la formation des globules rouges dans le sang. Il joue aussi un rôle dans la fabrication de nouvelles cellules, d’hormones et de neurotransmetteurs, et réduit la fatigue.
  • De la vitmine B3, appelée aussi niacine, qui vitamine participe à de nombreuses réactions métaboliques et contribue particulièrement à la production d’énergie à partir des glucides, des lipides, des protéines que nous ingérons. Elle collabore aussi au processus de formation de l’ADN, permettant une croissance et un développement normaux.
  • De la vitamine B5, aussi appelé acide pantothénique. Elle fait partie d’un coenzyme clé nous permettant d’utiliser de façon adéquate l’énergie présente dans les aliments que nous consommons. Il participe aussi à plusieurs étapes de la fabrication des hormones stéroïdiennes, des neurotransmetteurs et de l’hémoglobine.
  • De la vitamine B6, aussi appelée pyridoxine, qui participe au métabolisme des protéines et des acides gras ainsi qu’à la fabrication des neurotransmetteurs. Elle contribue également à la fabrication des globules rouges et leur permet de transporter davantage d’oxygène. Elle collabore au bon fonctionnement du système immunitaire. Cette vitamine joue enfin un rôle dans la formation de certaines composantes des cellules nerveuses et dans la modulation de récepteurs hormonaux.

Allergènes

Gluten, Soja, Moutarde (sauvage).

Même si elle est rare, l’allergie au sarrasin existe et provoque des manifestations allergiques importantes (asthme, réactions anaphylactiques). Il existe par ailleurs un risque d’allergie croisée avec le latex, les personnes qui y sont allergiques doivent donc se montrer vigilent lorsqu’ils consomment du sarrasin.

Sources 

Santé Canada. Fichier canadien sur les éléments nutritifs, 2005.

www.passeportsante.net/fr/Nutrition/

www.naturaforce.com/les-meilleures-farines/sarrasin

Qu’est-ce que le sarrasin décortiqué ?

Traditionnellement cultivé au Népal, et en Sibérie, la plante aurait voyagé du sud-ouest de la Chine, où elle aurait été domestiquée avant notre ère, jusqu’au Japon il y a au moins 3 000 ans, comme en témoignent des vestiges archéologiques trouvés dans ce pays. Le sarrasin s’implante beaucoup plus tardivement en Europe au XIVe siècle avec les échanges commerciaux entre l’Orient et l’Occident, après un passage par la Russie, où elle prendra une grande importance

Elle traversera l’Atlantique avec les premiers immigrants qui, bien souvent, la sèmeront en tête de rotation, car elle a la propriété de décompacter le sol et de le nettoyer de ses mauvaises herbes.

En Amérique du Nord, le sarrasin sera longtemps le grain le plus consommé par les classes ouvrières et paysannes, avant de perdre du terrain au profit des autres céréales comme le blé ou le maïs dont la consommation explosera. Ainsi, de 1918 à 1964, le nombre d’hectares consacrés à sa culture aux États-Unis passera de 400 000 à 20 000, et une tendance semblable s’observera au Canada. En Europe de l’Est, sa popularité ne se démentira jamais et, encore aujourd’hui, il figure régulièrement au menu. Soulignons toutefois qu’il connaît depuis peu un regain d’intérêt en Occident, notamment grâce à ses propriétés nutritionnelles et à sa bonne digestibilité recherchée par les épicuriens d’une alimentation saine.

Les principaux pays producteurs sont la Chine, la Russie, l’Ukraine et le Kazakhstan, mais on le cultive également dans de nombreux pays d’Asie, sur les terres improductives qui ne conviennent pas aux autres céréales. Dans les régions montagneuses, il constitue, avec l’orge, une importante culture de subsistance en plus de servir à l’alimentation des animaux d’élevage.

En France, ce sont la Bretagne, l’Auvergne, le Limousin, la Normandie ou encore les Pyrénées qui le cultivent, car le sarrasin s’accommode assez bien d’un sol humide qui lui rappelle ses origines des hauts plateaux de l’Asie centrale.

L’industrie pharmaceutique extrait des fleurs et des feuilles divers antioxydants, dont la rutine.

plante sarrasin

Le sarrasin est une plante de 20 à 70 cm de haut qui fait partie de la même famille que l’oseille et larhubarbe, les polygonacées – du grec polus “plusieurs” et gonu “genou” par allusion aux nombreux nœuds des tiges. Contrairement à l’idée répandue, le sarrasin, malgré son appellation de “blé noir”, n’est donc pas une céréale.

Les feuilles du sarrasin sont élancées, et ont la forme d’un cœur. Les fleurs sont blanches en grappes serrées, chaque fleur produisant un fruit contenant une seule graine triangulaire.

Ces graines gris foncé sont enrobées d’une enveloppe noire, très coriace, qui sont préservées pour réaliser la farine, et ôtées pour la consommation de la graine en cuisine.

Formée de trois arêtes pour donner une forme triangulaire, la graine de sarrasin a la dimension d’un grain de blé. C’est par cette confusion que le sarrasin à souvent pris le nom de « blé noir ».

Le sarrasin s’adapte à toutes sortes de conditions de terrain, notamment sur les sols pauvres.  Son cycle végétatif court permet sa culture dans les régions tempérées.

Du latin Sarracenus, désignant une peuplade de l’Arabie, les Sarakin, lui-même tiré du mot arabe charqiyin qui signifie oriental. Le mot sarrasin s’appliquait au Moyen-âge aux peuples non chrétiens de l’Espagne, venu de l’Ouest. On a parfois exprimé l’opinion que le sarrasin, cette graine méconnue jusque-là, devait son nom à ce qu’il a été communiqué à la France par les Maures ou Sarrasins. De là à faire la confusion avec la couleur brune de la graine, il n’y avait qu’un pas.

Le nom botanique du sarrasin de Polygonacée vient du grec polus “plusieurs” et gonu “genou” par allusion aux nombreux nœuds des tiges de la plante.

Le sarrasin est une plante d’une grande utilité pour l’environnement : ses fleurs attirent de nombreux insectes pollinisateurs. On fait d’ailleurs un miel délicieux, brun foncé, épais avec une saveur puissante parfumée aux notes de noix et de réglisse.

Elle a un fort pouvoir couvrant et permet d’éliminer les herbes indésirables sans utiliser d’intrant chimiques. Elle enrichie le sol en phosphate, un des trois éléments essentiels à la santé des plantes. Adepte des sols pauvres, la plante n’a pas besoin d’engrais azoté et sa culture permet donc de limiter la consommation d’énergie et les émissions de gaz à effet de serre.

crèpe farine de blé ancien T65 meule

Le Saviez          vous ?

Le sarrasin, une « pseudo-céréale » ?

Les céréales sont des plantes de la famille des graminées / poacée, qui sont cultivées pour leurs grains, aux propriétés nutritionnelles intéressantes (glucides complexes, protéines, fibres et minéraux). Cette catégorie comprend, entre autres, le blé, le riz, le maïs, l’orge ou l’avoine.

Le terme de « pseudo-céréale » est arrivé dans le langage commun par facilité pour nommer les graines qui sont consommées comme des céréales, sans être de la famille des graminées / Poacée. Elles comprennent, entre autres, le sarrasin, l’amarante et le quinoa. Les graines peuvent être également broyés pour en faire de la farine.

De famille différente, les « pseudo-céréales » ont des composés chimiques différent, et ont donc des valeurs nutritives différentes. Les pseudo-céréales sont naturellement sans gluten, et possèdent des protéines complètes c’est-à-dire qu’elles contiennent tous les acides aminés, contrairement aux autres grains céréaliers qu’il est conseillé de consommer en association avec des légumineuses, comme les lentilles, haricots ou pois pour la complémentarité des acides aminés qui permettent une assimilation complète des protéines. Elles ont aussi des vitamines et minéraux plus variés, et contiennent des fibres solubles.

L’invention de l’expression « pseudo-céréale » porte à confusion car l’expression devrait désigner le contraire exact d’une céréale : une plante qui ressemble à une céréale sans en avoir les qualités et usages. C’est donc une expression du langage commun, construite de façon erronée.

Commentaires

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Sarrasin décortiqué Bio Origine France – 250g”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoignez nous sur :

Pin It on Pinterest

Share This